Pleine conscience en plein air-04 mai
mar. 04 mai | Lausanne

Pleine conscience en plein air-04 mai

Tous les premiers mardis de chaque mois, 60 minutes de méditation en plein air dans le magnifique parc Denantou à Lausanne. Ces moments de méditations sont gratuits et ouvert à toutes et à tous. Un moment pour se poser... Venez participer à notre rencontre du mois de mai.
Les inscriptions sont closes

Horaires & Lieu

04 mai, 18:00 – 19:00
Lausanne, Parc Denantou

A propos

La méditation de pleine conscience

La notion de pleine conscience (traduite Pali en sanscrit = être alerte) vient de l’enseignement originel du Bouddha. Elle est arrivée en Occident par l’enseignement du Maître zen Thich Nhat Hanh et se transmet aujourd’hui via différents courants sous le terme de méditation de pleine conscience ou de pleine présence.

La pleine présence consiste à être présent à ce que l’on fait, à ressentir le corps et l’esprit dans le moment présent. Elle nous permet de voir les choses sans jugement, de connaître et de découvrir la vraie nature des êtres et des choses. Elle est vue comme une potentialité inhérente à chaque être humain. Voilà pourquoi nous parlons de méditation de pleine présence.

La mindfulness

Mouvement de méditation laïque, il a trouvé son essor en France et dans le monde avec le programme MBSR (Mindfulness Based-Stress Reduction) développé par le Dr Jon Kabat-Zinn au centre hospitalier du Massachusetts depuis 1979. Conçue initialement pour réduire le stress dû à la maladie et aux douleurs chroniques, cette méthode contribue à améliorer le niveau de vie de nombreux patients. Elle est connue du grand public grâce aux livres de Thich Nhat Hanh, Christophe André, Jon Kabat-Zinn, Thierry Janssen, David Servan-Schreiber, Mathieu Ricard, Eckart Tolle etc.

La méditation de pleine présence a été adaptée pour les enfants grâce à des auteures comme Eline Snel (Calme et attentif comme une grenouille), Jeanne Siaud-Facchin (Tout est là, juste là), ou encore Elisabeth Couzon (La Méditation de Pleine Conscience pas à pas) et Candice Marro (La méditation avec les enfants) avec le programme P.E.A.C.E.® (Présence, Écoute, Attention, Concentration dans l’Enseignement).

« Si vous pouvez respirer, vous pouvez méditer. » Sharon Salzberg

Bénéfices démontrés scientifiquement = motivation à pratiquer

Corporels

  • Améliore les défenses immunitaires
  • Harmonise la respiration, digestion, système endocrinien, rythme cardiaque, etc., diminue l’hypertension
  • Contribue à un meilleur sommeil
  • Augmente l’énergie vitale
  • Diminue l’intensité des douleurs physiques chroniques

Mentaux

  • Diminue le stress, la surcharge cognitive, les ruminations, anticipations.
  • Prévient le burn-out
  • Développe attention/concentration/ mémorisation
  • Favorise la créativité/capacité à trouver des solutions
  • Renforce la résilience
  • Clarifie l’esprit/apaise/sécurise

Emotionnels

  • Diminue l’anxiété
  • Réduit l’impulsivité, l’agressivité
  • Permet une meilleure gestion des émotions
  • Augmente la maturité émotionnelle
  • Augmente les réflexes de bienveillance à soi et diminue la critique intérieure
  • Prévention de rechute de dépression

Relationnels

  • Développe l’intelligence émotionnelle : capacité à dire non, mettre des limites,...
  • Harmonise les relations
  • Favorise la bienveillance
  • Améliore l’esprit d’équipe

La méditation n'est pas:

  • se couper du monde
  • être égocentrique
  • ne pas penser ou faire le vide
  • une religion
  • une performance
  • inutile

Mais c'est plutôt: 

  • Améliorer la relation à soi, aux autres et à son environnement
  • Apprendre à être présent à ses besoins
  • C’est ETRE plutôt que FAIRE.
  • Une approche humaniste accessible à tous.
  • Elle permet de se (re)connecter au sens donné à sa vie. 
  • Observer, se dissocier de ses pensées. « Je ne suis pas ce brouhaha mental ! »
  • « Désherber » les réflexes d’interprétation (bien-mal, bon-mauvais, faux-juste) et d’auto-jugement.

Il suffit de tourner son attention vers les sensations de la respiration ou du corps. 10-20 minutes par jour suffisent. La régularité est plus importante que la durée. Comme pour un sport, il est bon de s’entraîner pour progresser !

De même que bouger et manger sainement est une évidence, c’est prendre soin de ses neurones, de sa neurophysiologie et de sa vie intérieure. Les recherches montrent que c’est la base de l’hygiène mentale.

Partager l'événement