top of page
Rechercher

J’ai eu un accident et l’autocompassion m’a permis de guérir plus vite (retour d’expérience

Dernière mise à jour : 2 oct. 2023

Le programme MSC


Et si l’autocompassion en pleine conscience permettait de nous soigner plus vite ? Voici mon histoire.


après une blessure physique
Les bénéfices de l'auto compassion en pleine conscience


J’ai dû me motiver avec gentillesse plutôt qu'avec la critique

La société contemporaine nous confronte constamment à des épreuves exigeantes dans divers aspects de la vie. Nous sommes invités à vivre différentes expériences qui peuvent nous mettre en situation difficile à gérer tant sur le plan psychologique que physique. Récemment, j'ai été impliquée dans un accident à vélo. Il en a résulté en une fracture du péroné avec déplacement osseux. Cette blessure m'a contrainte à un arrêt de trois mois, pendant lequel j'ai suivi une rééducation. Cette période a véritablement mis ma vie en mode « pause ». Auparavant, je consacrais plus de trois heures par jour à des activités sportives, me laissant peu de temps pour le repos. Cette expérience a agi comme un signal d’alarme de vie, me demandant de ralentir et de me concentrer sur mon bien-être.


La compassion envers moi-même, un outil précieux

Pour répondre à ce besoin, j'ai exploré la méditation et en particulier, l'autocompassion. Plutôt que de me blâmer pour avoir suivi un rythme effréné, j'ai pris le temps de me redécouvrir, d’observer ce qui m’arrive avec compassion et apprendre à apprécier cette période de récupération. Cela a mis en évidence mes blessures intérieures et, plus important encore, j'ai trouvé la force d'accepter mon état actuel. Le programme d’autocompassion en pleine conscience (MSC) permet de prendre soin de ses souffrances, d'observer et d’accueillir les émotions difficiles et de passer à travers les épreuves de la vie avec plus de confiance, plus d’énergie positive et moins de négativisme et autocritique. J’ai expérimenté une forme de bienveillance envers moi-même.


Les résultats ont été remarquablement probants. En apportant une dose d'amour en pleine conscience envers mon propre corps, j'ai constaté que ma guérison s'est accélérée bien au-delà de la normale. J'ai pu rapidement reprendre la marche grâce à une rééducation soutenue, et j'ai ressenti non pas de la douleur, mais plutôt un désir ardent de revivre pleinement. Je ne me suis pas laisser sombrer, mais j’ai fait le choix de vivre et de me battre.

Voici un article intéressant : Self-compassion helps night-shift doctor manage stress (stanford.edu) [1] dans lequel le docteur Al’ai Alvarez, parle de ses expériences avec ses patients sur l’autocompassion et des bénéfices qu’il a pu en tirer. Sa profession est désormais tournée vers le bien-être intégrant pleinement l'autocompassion.


Selon Kristin Neff, une chercheuse pionnière dans ce domaine et fondatrice du programme MSC :

"Il y a trois composantes à l'autocompassion. La première est que nous devons être gentils envers nous-mêmes. La deuxième consiste à reconnaître que la souffrance est courante. Et la troisième partie consiste à pratiquer la pleine conscience, des micro-moments de prise de conscience de ce que nous ressentons et expérimentons.. "


Tu souhaites avoir plus d’informations sur ce programme ?

Clique ici : Programme MSC


Connaître davantage le programme MSC…

MSC - Mindful Self-Compassion est un programme conçu pour cultiver la compétence de l’autocompassion en pleine conscience. S'appuyant sur les recherches scientifiques de Kristin Neff, professeure en développement humain à l'Université du Texas, et Christopher Germer, psychothérapeute et chargé de cours en psychiatrie à Harvard Medical School, le MSC enseigne des pratiques qui permettent aux participants de traverser plus sereinement les épreuves de la vie.


Les autres événements qui pourraient t’intéresser :


Pour Mindful-Life,autrice : Angela Picat Re


Mindful-life :

Christophe Fraefel, Monique Borcard-Sacco, Gabriela Leone

Auteur Petit BamBou, Auteur de livres, Conférencier

Instructeur-trice de méditation pleine conscience

Instructeur-trices du programme MSC

Instructeur-trices et formateur-trice du programme PEACE pour les enfants et ados.


« J’ai eu un accident et l’autocompassion m’a permis de guérir plus vite »

[1] Hannon, P. (2023, 21 juillet). Self-compassion helps night-shift doctor manage stress. Stanford Medicine Magazine. https://stanmed.stanford.edu/night-shift-emergency-room-self-compassion-alvarez/

Comments


bottom of page