Rechercher
  • Christophe Fraefel

Quelles sont les origines de la méditation pleine conscience ?

Dernière mise à jour : avr. 27

La méditation est au coeur de nombreuses traditions spirituelles et religieuses comme le Bouddhisme, le Taoïsme, le Zen, l’Hindouisme ou encore le yoga et l’Islam. Elle est est présente en Occident avec les philosophes de l’Antiquité (Socrate, Platon), puis avec l’Épicurisme (amener l’âme à la tranquillité) et le Stoïcisme (se concentrer sur le moment présent qui lui seul est réel).

Cette activité est pacifique et associée à des notions de sagesse, de calme mental, de compréhension profonde de la nature des êtres et de la vie. Le terme « méditation » a plusieurs origines ; du latin Méditari = donner des soins à ; du grec Médéo = prendre soin de ; du sanscrit Bhavana = prendre soin de notre esprit, l’exercer à... Méditer, dans sa première étape, permet de calmer l’agitation. C’est la base qui allie attention, concentration et détente paisible. Ainsi, la méditation est d’abord et avant tout une pratique de l’attention juste. Les foyers d’attention peuvent être intérieurs : la sensation du corps, l’observation de la respiration, des émotions, des pensées, une perception sensorielle, ou un objet extérieur : un son, une lumière, un objet, un mantra... Toutes ces pratiques ont un point commun : la personne qui médite vit une expérience singulière qui transforme ses états mentaux et sa conscience.


Comment est vécue la méditation aujourd’hui ?

C’est un phénomène de grande ampleur qui répond à un besoin de la société actuelle (quête de sens, besoin de ralentir). Ce mouvement est étayé scientifiquement grâce à des recherches qui prouvent son efficacité et suscite également un engouement dans les médias. Si la méditation qui se développe aujourd’hui en Occident vient de la tradition bouddhiste, elle est néanmoins laïcisée.


Qu'est-ce que la méditation de pleine conscience ?

La notion de pleine conscience (traduite Pali en sanscrit = être alerte) vient de l’enseignement originel du Bouddha. Elle est arrivée en Occident par l’enseignement du Maître zen Thich Nhat Hanh et se transmet aujourd’hui via différents courants sous le terme de méditation de pleine conscience ou de pleine présence. La pleine présence consiste à être présent à ce que l’on fait, à ressentir le corps et l’esprit dans le moment présent. Elle nous permet de voir les choses sans jugement, de connaître et de découvrir la vraie nature des êtres et des choses. Elle est vue comme une potentialité inhérente à chaque être humain. Voilà pourquoi nous parlons de méditation de pleine présence.

Qu'est-ce que la mindfulness ?

Mouvement de méditation laïque, il a trouvé son essor en France et dans le monde avec le programme MBSR (Mindfulness Based-Stress Reduction) développé par le Dr Jon Kabat-Zinn au centre hospitalier du Massachusetts depuis 1979. Conçue initialement pour réduire le stress dû à la maladie et aux douleurs chroniques, cette méthode contribue à améliorer le niveau de vie de nombreux patients. Elle est connue du grand public grâce aux livres de Thich Nhat Hanh, Christophe André, Jon Kabat-Zinn, Thierry Janssen, David Servan-Schreiber, Mathieu Ricard,


etc.

La méditation de pleine présence a été adaptée pour les enfants grâce à des auteures comme Elisabeth Couzon (La Méditation de Pleine Conscience pas à pas) et Candice Marro (La méditation avec les enfants) avec le programme P.E.A.C.E.® (Présence, Écoute, Attention, Concentration dans l’Enseignement).